12 – Laayoune à Dakhla

12 – Laayoune à Dakhla

La route d’aujourd’hui est sans doute la plus monotone du parcours. Plat, droit, long, aucune végétation, très peu de villages. Exceptionnellement, nous n’avons donc rien à dire, mais c’est mal nous connaître.

Jean-Claude et Jean-Paul ayant couché leurs impressions hier sur le Maroc d’aujourd’hui, nous n’attendrons pas demain pour vous les faire partager

Jean-Claude  a connu le Maroc il y a une dizaine d’années et Jean- Paul le découvre.

« Nous avons échangé tous les deux nos sentiments sur le pays et nous voulions vous en faire profiter brièvement.

La première impression que nous avons eue est la propreté du pays et la gentillesse des Marocains.

D’après Jean-Claude, le Maroc en 10 ans a subi une transformation radicale au niveau de l’environnement (plus de sacs poubelles et d’ordures déversées un peu partout) et de l’accueil, Jean-Paul a été très agréablement surpris aussi par l’accueil et la propreté des sites.

Les gens sont polis, souriants, avenants, disponibles pour renseigner, ils vont jusqu’à nous accompagner à l’endroit recherché, ou nous donner des conseils sur les endroits à visiter ou les restaurants typiques.                                                                                                                 

Les policiers et gendarmes, tout en étant consciencieux, sont très courtois, souriants et coopératifs.

Et curieusement, très peu de sollicitations dans les rues.

Nous avons été frappés aussi est le très bon état de leur parc automobile, les camions et les bus sont très récents et très bien entretenus.

La partie nord-ouest que nous avons traversée de Tanger à El Jadida est couverte de belles cultures maraîchères en plein champ ou sous serres. Par contre cette région n’est pas la région des agrumes.

Au niveau industriel nous avons découvert un Maroc  moderne avec le nouveau port de Tanger qui sert de hub aux porte-containers vers l’Afrique et l’Europe. A partir de Rabat nous avons vu de grandes usines récentes (cimenterie, phosphate, automobile, peinture, agro alimentaire, pêcheries) et plus au sud, le grand port de El Jadida.

L’impression qui ressort de tout cela est que le Maroc est devenu un pays moderne où le touriste est le bienvenu. »

Nous arrivons en fin d’après-midi au Dar Rio Oro, une maison d’hôtes toute neuve tenue par un Français, très fier du tadelakt couvrant l’ensemble de sa propriété. Nous préparons des penne en sauce tomate et un goulbibulga de viande hachée de bœuf aux courgettes délicatement parfumé au curry.

SONY DSC

Nous sautons dans la douche (avec nos sous-vêtements !)  de façon à procéder à une lessive sommaire à la marocaine (technique particulière employée dans le moyen Atlas) Une belle photo de cette lessive intime est exposée sur les portes de la maison.

DaklhaNouadhiou (9) (Copier)

4
Like
Save

Comments

michhh dit :

On vous l’avait dit :le Maroc c’est top!

nicole dit :

Oh oui, le Maroc c’est magnifique,mais propre comme vous l’avez vu, je n’ai pas eu cette chance…je vais devoir me programmer un petit voyage!

Comments are disabled for this post.