14 – Jour 2 Nouadhibou

14 – Jour 2 Nouadhibou

La matinée est consacrée, après le petit déjeuner pris à la pâtisserie  voisine, à la mise à jour du blog qui devient énervante dès que l’on cherche à y intégrer des vidéos (nous demanderons dorénavant à la logistique de soutien basée en France de le faire à notre place, à partir des vidéos que nous réussirons à mettre sur YouTube !)

Visite intéressante du port de pêche artisanale. Nous assistons au déchargement de tonnes de sardines géantes qui, selon les informations que nous avons recueillies sont envoyées directement en Norvège afin d’y nourrir les saumons d’élevage que vous mangerez peut-être ce soir. Ils n’ont en effet pas réussi à leur demander d’aller là-bas à la nage !

Les dockers-sardine, en général provenant du Sénégal ou de Guinée Conakry, se lavent sur place tout habillés (comme nous l’autre soir à Daklha) dans l’eau qui a servi d’abord à nettoyer les sardines. Nous vérifions le séchage de poissons de tous types sur les fils de fer ainsi que celui des poutargues de corbines sur des plateaux en bois. Nous profitons de notre passage par le marché des poissonniers pour acheter des dorades, que d’aucuns ont appelé « Sars » qui constitueront la base de notre dîner, après un  passage dans le frigo d’Ali.

Pendant notre déjeuner au campement (salade légère), notre ordinateur, resté à la pâtisserie, tentera de charger les photos et vidéos du jour précédent.

Vers 16 :00, Ali nous accompagne au bord de la baie de l’Etoile où Georges, une vieille connaissance, nous attend dans sa nouvelle résidence locale. Après un repos avec vue mer sur ce qui nous fait penser à St Tropez, une petite bière bien fraîche à la main, Georges nous accompagne au centre de pêche côtière de la baie, autrefois utilisé par Air France, Wagon Lits et autres Air Afrique du temps de leur splendeur (jusque dans les années 90) De nombreuses photos et témoignages attestent de l’abondance de très gros poissons qui se péchaient alors depuis la plage. Tout cela est laissé à l’abandon et les poissons ont quitté les lieux. Seul un citoyen Suisse, tel Robinson, s’est construit un cabane sur pilotis dans un îlot au milieu de la baie.

Nous passerons la soirée en compagnie de nos poissons grillés et de ceux de Georges, bien plus frais que les nôtres, en devisant sur la situation actuelle de la Mauritanie, sur la différence de goût entre les bars, les loups et autres bestioles marines. Nous ne savons toujours pas si nous avons mangé des dorades ou des sars !

Nous quittons Georges en lui promettant de tenir la promesse faite par « certains », en 2010, de lui envoyer des savons au karité fabriqués par la coopérative féminine de Tanlili.

6
Like
Save

Comments

nicole dit :

Magnifique tout ce poisson, quelle activité à Nouadhibou! le déchargement des sardines, et nettoyage des hommes , extra! merci de ces vidéos!

Jeanine Badie dit :

Coucou l’équipe, magnifiques les bateaux et les poissons. L’étape chez Georges pas mal! il est célibataire????? merci pour toutes ces belles photos ça fait du bien car ici temps pourri pluie orage vent glacial tout ce qu’il faut pour rester sous la couette.Bonne continuation, La copine Renée fait une bise à tout le monde. Nous partons demain dans la drome la rejoindre.

rose giusiano dit :

Encore des très belles photos de port de pèche…et de dorades. Bien cuites
Je trouve que vous avez bonne mine Jean Paul et Jean Pierre sous le parasol près de l eau avec votre cigare!!!! ca nous fait rêver car ici il pleut
bonne route bises a vous 6 et une de plus a J C

colette dit :

tout a été dit bonne route a tous bisoussss

michhh dit :

Çà va les gars? pas trop dur ce convoyage?
j’espère que vous avez acheté un peu de poutargue de Martigues en direct de
Nouadhibou!
Attendons de vos nouvelles pour connaitre votre itinéraire Sénégal ou Mauritanie?
bizzzzzzzzzzzzzz

Marielle dit :

Bonjour les aventuriers,

Au coin du feu sur mon canape charentais, c’est agreable de suivre votre convoyage. Vos photos sont belles et la nouveaute des videos c’est genial!
Je n’ai pas eu la patience de compter les wagons, mais en effet le train etait super long!
faites bien attention à vous et profitez bien de ce voyage.
Amicalement
Marielle

Maryline dit :

Chouette, vous continuez à nous faire rêver! Les photos sont splendides et avec cette pluie incessante, je pourrais moi aussi me croire en Charente, alors la mer, les bateaux, le soleil et évidemment vos sourires nous réchauffent le coeur! J’ai compté 113 wagons et 3 trucs plus grands au bout. Qu’est-ce qu’on gagne? Profitez bien de votre voyage, bonne route et au plaisir de lire la suite de votre aventure. Bises
Maryline

Francoise dit :

Bien sympa toutes ces vidéos et commentaires ! les voitures tiennent le choc et les hommes aussi on dirait 😉 A suivre …….

Béa dit :

On vous suit à la trace sur google map.
Sympatoche le bain douche en ciré !
et vous , pareil ,pareil ?
Ici il a neigé à Vauvenargues,au Tholonet et Venelles,notre Saint Victoire est toute blanche,en moins poétique ,ça caille !!!
Pas de stress avec les réunions futures ,j’ai tout annulé ,on verra les agendas au retour.
Continuez à bien vous portez ,vous rayonnez !
Bises
Béa

bigan dit :

Bonjour,
Pour nous stresser, faut se lever très tôt le matin! Même les arnaques du passage au Sénégal n’ont pas réussi à nous stresser, mais à nous énerver, OUI!!!

rose giusiano dit :

COUCOU les aventuriers
vous faites la cure de poissons!!! très sympa toutes ses photos je n arrête pas de les visionnées Le passage au Sénégal a un peu alléger vos portefeuilles!
vas falloir faire des économies ! en pâtisseries!!! merci pour le résumé sur la Mauritanie Bonne continuation vous approchez de votre mission et bonne route Jean Claude tu fais très reporteur TF1 avec ton gilet et appareil photo!!!
bises a vous 6 et au prochain reportage

Comments are disabled for this post.