15 – Nouakchott, capitale Mauritanienne

15 – Nouakchott, capitale Mauritanienne

Le trajet entre Nouadhibou et Nouakchott ne présente ni difficulté ni intérêt particulier.

Nouakchott (Copier)

 

Nous avons délibérément décidé de ne pas se rendre dans la réserve du banc d’Arguin, pour économiser la Mercédès qui n’aime pas beaucoup le sable et nos portefeuilles qui auraient été délesté d’un minimum de 200€ supplémentaires pour le guide fortement conseillé dans ces dunes piégeuses.

Nous vous proposons, néanmoins, une photo inédite du Banc de Nouakchott à la place !.

140130 Nouakchott (7) (Copier)

Cela nous permet de rester 2 jours à Nouakchott et d’obtenir nos visas sénégalais à l’ambassade.

Nouakchott, capitale administrative placée à cet endroit en 1960, sur les restes d’un fort colonial bâti en 1904, pour permettre aux maures de l’Adrar de garder le contrôle du sud du pays, habité par une population plus africaine, compte aujourd’hui un peu moins d’un million d’habitants. C’est le quart de la population mauritanienne.

La Mauritanie est un grand désert saharien avec une zone sahélienne au Sud. Initialement peuplé d’agriculteurs noirs, puis de berbères au début de notre ère, l’islamisation y a débuté dès le 8ème siècle et les Almoravides partirent du banc d’Arguin pour créer l’empire arabo-andalou au 11ème siècle. Les pouvoirs furent ensuite répartis entre les Beni Hassane (maures blancs guerriers) et les Berbères plus pacifiques (commerce, religion). La période coloniale débuta tardivement au début du XXème siècle depuis St Louis du Sénégal, alors capitale de l’AOF. La Mauritanie deviendra colonie en 1920, puis territoire d’outre-mer en 1946. Sous la Présidence de Moktar Ould Daddah, elle accède à l’indépendance en 1960 et est actuellement une République Islamique, où les mouvements extrémistes semblent « contenus ». Nous n’avons jamais eu de sentiment d’insécurité sur le territoire. Souvenons-nous qu’en 2008, le rallye Paris-Dakar a quitté définitivement la terre africaine, à la suite de l’assassinat de 4 Français à Aleg, sur la route de l’Espoir. Les espoirs liés au tourisme dans cette région ont ainsi disparu…

L’économie de ce pays plutôt riche est liée à son sous sol (mines de fer, de cuivre et d’or) Par contre, les tentatives d’exploitation de pétrole off-shore se sont révélées décevantes. Une autre richesse du pays tient pharmacie en ligne à la vente des droits de pêche à des compagnies étrangères malheureusement trop souvent peu respectueuses de l’environnement et de la préservation des réserves halieutiques (tac !). Nous constatons en effet que nos réserves de cachou sont totalement épuisées !

Nous avons également vu des usines de production  de parpaings en béton conchylicole qui laisse pantois notre spécialiste en la matière !

Notre visite au marché artisanal de poissons, à 5km de la ville, aura d’abord raison de Francis, qui retournera à la voiture, tout retourné ! Le fumet pourtant délicat d’énormes courbines, lottes et surtout mulets chargés de poutargue en devenir restera un des moments inoubliables de ce séjour mauritanien.

 

SONY DSC

SONY DSC

SONY DSC

Pour l’hébergement à la maison Jelaoua, se référer à « Bienvenue à Nouakchott » de Gérard de Villiers (RIP) à partir de la page 87 et sq (surtout à partir de la page 94).

140130 Nouakchott (46) (Copier)

 

Galerie de photos du jour, que de poisson, et que de parfums!

 

6
Like
Save

Comments

colette dit :

merci pour avoir eu ces belles photos la vie est belle ^pour vous je vous trouve bien . enrobé bonne mine. bonne continuation a vous tous a la prochaine bisesssss.J ai vu vos photos pour la premiere fois bisous a tous bonne route renée

lili le gall dit :

magnifique reportage sur le marché aux poissons, c’est peut-etre la série que j’ai préférée. bravo !
et merci, car ce soir je serai moins idiote : j’ai appris un nouveau mot.
halieutique ! tu l’as placé celui-là jean-pierre !
bises à tous et surtout à mon gros chat….

Jeanine Badie dit :

Bien, des nouvelles… assez bonnes de surcroit. Superbes photos, mais par hasard vous n’avez pas envie d’une bonne entrecôte bordelaise avec des ceps….
Bonne continuation mangez bien du poisson c’est bon pour les neurones.
Bises à tous. Pour papounet Il y a l’eau au robinet de l’évier chez les enfant!!!!

MichelD dit :

J”aime bien la photo de la ligne droite! une bonne sangle pour tenir le volant et le chauffeur peut faire la sieste! Cool le voyage!

Maud Gaquère dit :

On capte vraiment les couleurs et les odeurs de l’Afrique (n’est ce pas Francis ?) mais mon mari fait plutôt vahiné dans ce décor … Bises, Denise
Ici, le marché sent les épices, les accras, le boudin antillais, la coco ; ça vaut le coup aussi. Rebises, Denise et bisous de Maud qui a beaucoup aimé les bateaux et vos squats, elle aimerait bien venir une prochaine fois.

marie claude dit :

Coucou de LA CIOTAT suis en compagnie de LILI pour la chandeleur… nous buvons dans une bolée du cidre… en regardant ton blog… bravo pour ce parcours africain où même la musique est sympas, j’ai entendu les enfants… ça me touche. <bises profites en bien pour nous raconter… ce que l'on pourrait ne pas voir en photos… mc

Béa dit :

Mille excuses ,j’avais zappé le N° 15.
Je constate que la maison Jelaoua a été photographiée deux fois !!!
bizarre cette dame sur la foto ? lol
C’est super ce blog ,on peut faire retour vers le futur .
Tiens je m’en revais à Rabat un petit coup .

Bises

Béa

Comments are disabled for this post.