30 – M18 à Tanlili, au travail!

30 – M18 à Tanlili, au travail!

NOTE: CECI EST LE DERNIER ARTICLE DU CONVOYAGE. 

Les excursionnistes rejoignent Jean-Pierre, Richard et Francis déjà au travail à Tanlili pour le déjeuner le 14, non sans avoir vérifié les réactions au Spécial Saint Valentin publié pendant la nuit. Une bizarrerie s’est produite sur la légende de la photo de Richard. Nous réaliserons plus tard, dimanche soir, que ce ne peut qu’être l’œuvre d’un lutin moqueur et poète se faisant appeler Ludivine…

Arrêt au passage au restaurant Le Cabri pour acheter tout leur stock de fromages de chèvre, soit 13 fromages à des degrés de maturité divers, pour la modique somme de 7.000 francs CFA (10 Euros) !

Le programme de travail, très chargé pour les 3 jours au village, comporte les activités suivantes (en vrac, et un peu dans le désordre)

Visite à IDE pour rechercher une solution d’arrosage goutte à goutte pour le jardin Eau et Soleil, et mise en place d’une première installation

Visite au fournisseur de charrues kassines pour accélérer la fabrication et livraison de la commande en souffrance

Surveillance du montage du réservoir sur le château d’eau par K&K

Visite Jardin Eau et Soleil, que nous faisons une première fois à la nuit tombante et clair de lune

Recensement des remorques de toutes les concessions (une nouvelle spécialité de Francis qui se proposait même de rester une semaine de plus au village pour être sur de ne rien avoir oublié, mais décide de repartir avec le groupe devant les suppliques de tous)

Remise en service du générateur : un ressort trouvé providentiellement sur la piste par Jean-Claude fera office de régulateur.

Visite des moulins à céréales, pour vérifier leur état et les spécifications techniques des moteurs diesel, et évaluer leur éventuelle capacité à générer de l’électricité pour une station  de charge

Etude économique sur l’établissement d’une station de charge centrale pour téléphones mobiles au village: les données démographiques montrent que cette activité peut facilement s’autofinancer, tant au niveau de l’établissement de la station, que de son entretien, et offrir un service qui n’est actuellement disponible qu’à Zitenga

Démarches diverses pour le dédouanement et la vente prévue de la Mercedes et de la 309 qui est maintenant bien africanisée

Réunion officielle avec les notables et les femmes pour expliquer la suite du programme que nous leur proposons : culture goutte à goutte, mise en service des charrues, état du programme de microcrédit, etc

Hors programme de travail, et pour approfondir notre connaissance du village et de son évolution :

Visite de la colline sacrée

Visite de la fabrique de poteries (yaka) au quartier de Sapouytenga

Visite à l’école, où les écoliers nous gratifient du chant de l’Hymne National Burkinabè, en échange de notre cours de mathématiques habituel, qui les fait toujours beaucoup rire (0 +0 = la tête à Toto)

Spectacle de danse par la troupe de Tanlili. Un délice.

Autre activités incontournables :

Les repas

Salades le midi, et dîners gastronomiques :

–          Le vendredi soir, pintades (2 pour nous et une pour la cuisine) au choux; les cuisiniers découvrent la recette, l’usage de la cocotte minute (bien utile pour attendrir la chair maigre de ces succulentes bestioles) et l’art de découper une volaille autrement qu’en petits morceaux mettant bien en valeur les os …

–          Le samedi soir, coqs (2 pour nous, dont un à pattes noires, au vin, et un pour la cuisine, sans vin); une bouteille de vin rouge soigneusement sélectionnée par Jean-Claude, achetée à Marina, le supermarché de Ouaga, et mûrie en plein soleil dans le coffre de la Mercedes parfumera très agréablement la préparation exécutée par l’équipe de cuisine du village sous notre supervision ; pour une fois, Hamado ne se joint pas à nous pour ce repas, à cause du vin, évidemment. Nous notons le lendemain que le coq du quartier, tout ragaillardi par la disparition de trois concurrents, déploie une énergie toute nouvelle à s’occuper des poulettes.

–         Les pastis, nature, en mauresque ou en tomate, et les bières Brakina, nature ou en tango, qui rythment nos repas

Noter que lors de nos séjours brefs à Ouaga quelques repas sont pris au Verdoyant, un des meilleurs restaurants de la ville, au service impeccable, et une bière pression aux bulles incomparables. On peut, aux dires de certains, y  déguster les meilleures pizzas au feu de bois  du Burkina, voire du monde !

Après une cérémonie d’adieux aux notables et à nos hôtes, nous quittons avec regret le village, et quelques « A bientôt » fusent spontanément de la bouche de certains.

Tous les équipiers du convoyage remercient chaleureusement le chef de mission Jean-Pierre pour son organisation sans faille, son flegme et sa patience sans limite, et sa capacité à nous supporter pendant ces 4 semaines, et notre trésorier payeur général, Richard (aka Ricardo) pour sa tenue exemplaire de la caisse commune.

Les équipiers se félicitent aussi eux-mêmes pour leur docilité exemplaire.

Toute l’équipe de convoyage remercie surtout les lecteurs, lectrices, Valentines et supporters qui nous ont aidés par leur encouragements à mener à bien cette mission un peu difficile, et Thierry et son support internet  indéfectible et moqueur, sans qui les frustrations causées par un accès difficile à internet pour alimenter le blog auraient sûrement eu raison de notre patience.

 

1
Like
Save

Comments

Maud Gaquère dit :

Ah non non et NON pas le dernier article!! Vous n’allez pas déjà arrêter ce voyage quand même!!! Comment on va faire nous, quand on aura des petites envies d’évasion??!
Bon, ben savourez bien ces derniers moments et puis à vos prochaines aventures ( tout bientôt j’espère!)…
Maud (voir Richard!)

Marielle dit :

Merci merci mille fois. Je me répète mais c’est un réel plaisir de voir les images de Tanlili.
Bon retour à Ventabren.
Marielle

nicole dit :

Très belles photos du spectacle de danse et de la vie au village!
Merci de cette découverte de Tanlili.

colette dit :

la cloture de l”expédition c’est terminé par un beau feu d’artifice de photos merci encore de m’avoir fait révé avec vous a trés bientot j’espere coco

Comments are disabled for this post.